BIOGRAPHIE

Fils de Carlos Giacri (homme d'affaires) et Ladi Galarraga (femme au foyer). Sa sœur cadette est un maillon important dans sa décision de devenir cinéaste. Dès son plus jeune âge il s'intéresse à la photographie, mais c'est à 20 ans qu'il définit sa véritable vocation, étant fasciné par le film L’Orange Mécanique (A Clockwork Orange) de Stanley Kubrick.

DÉBUTS

En 2000, Giuseppe s'est rendu aux États-Unis pour visiter sa sœur, qui étudiait le journalisme à l'Université Brenau, Gainesville, Géorgie. Là, il participe à un court métrage en tant qu'acteur principal, c'est le point de départ pour commencer sa formation dans le monde du cinéma. En 2003, il entre à l'École de Cinéma Uruguayenne (ECU) de la ville de Montevideo. La même année, il monte le court métrage La Isla de la Tentación et en 2004, il réalise, produit et monte plusieurs courts métrages.

 

En 2007, il a travaillé comme indépendant en post-production, caméra et éclairage pour Atenea Producción Audiovisual. En novembre 2008, il décide d'étendre ses capacités à réaliser des films et réussit à avoir sa propre société de production appelée Traveling - Pro. En 2009, il voyage au Brésil et s'installe dans la ville de Rio de Janeiro où il commence à travailler en indépendant. dans certaines agences de publicité. Parallèlement, il a commencé à fréquenter Rede Globo Producciones (une société de divertissement) et il y a apporté sa contribution en tant qu'assistant caméra, cameraman et assistant photo dans certaines productions.

Début 2010, il tourne le documentaire Coupé-Décalé (style de musique typique, danse populaire, originaire de Côte d'Ivoire et de la communauté ivoirienne de Paris, France) dans la favela de Cidade Alta, Rio de Janeiro. En Janvier 2011, il retourne à Montevideo et c'est alors que se présente l'opportunité de produire une émission journalistique et de divertissement intitulée Pourquoi partez-vous, présentant comme thème la vie des émigrés uruguayens dans le monde. Le pilote du programme se termine le 25 Mai 2012.

 

En 2013, un nouveau défi se présente, la réalisation du court métrage Por Ella, une histoire d'amour et de zombies, d'un genre suspense, fantastique et action.

 

La pré-production, la production, le tournage et la post-production se terminent en 2016. Le 8 octobre de la même année, le court métrage pour l'équipe technique, les acteurs et les collaborateurs sort au Musée des Arts visuels de Montevideo. Por Ella a eu une répercussion internationale dans différents festivals de médias et de films à travers le monde. Au cours de l'année 2021, elle a été récompensée au Los Angeles Super Indie Film Festival pour «Meilleur court métrage», «Meilleur thriller», «Meilleur producteur», «Meilleure actrice dans un second rôle», «Meilleure conception de costumes» et «Meilleur montage». En juin de cette année, le Tokyo International Short Film Festival lui a décerné le laurier du «Meilleur montage», qualifiant le montage d'œuvre d'excellence. En parallèle, le OneReeler Short Film Festival de Los Angeles lui a également décerné une mention honorable et le jury de l'ONYCO Awards Films Festival, un festival annuel estono-ukrainien, l'a sélectionné comme finaliste.

 

La célèbre phrase de Stanley Kubrick «Si ça peut être écrit ou pensé, ça peut être filmé» reste gravée dans l'esprit de Giuseppe chaque jour. Il ne perd pas en vigueur et partage une place avec un plus récent qui marque un nouveau chemin:

 

J'ai rencontré des gens extraordinaires, que j'ai vus combattre, grandir et briller, qui remplissent mon âme de joie. Joie et espoir, car je vois en eux la lignée des grands. G.G.